Carte Blanche

La pub nous entube et voudrait avoir carte blanche
Et les coudées franches pour découper notre cerveau en tranches.
J’ai rencontré un publicitaire, qui en est fier,
Cela ne va pas lui plaire
Que je lui dise ce que j’en pense avec défiance,
De la façon dont il veut qu’on pense, sans méfiance.
Jusqu’où va la complaisance envers la décadence,
Sans tomber dans la dépendance et l’obédience,
Première étape vers la lâcheté de celui qui se laisse acheter.
Alors j’ai décidé de parler avant d’être rongé, aliéné,
Contaminé, par cette manière de penser, matière prise de travers
Dénaturée qui veut nous faire penser à l’envers. …/…

Il se prend pour un mage et nage dans son nuage,
Adepte du nouvel-âge il se croit à la page.
Il dit la sexualité libérée, que tout montrer c’est bien.
Etaler de la chair, c’est pas cher, mais ça ne démontre rien.
Déballer aux enchères ne fera pas avancer, ceux qui sont retardés
Dans les mentalités, au mental alité par une sexualité
Aliénée aux images de la femme diaphane et méprisée.
Oubliées les années 70 les préservatifs ne les ont pas préservées.
La pub nous entube et voudrait avoir carte blanche,
Pour découper notre cerveau à l’arme blanche.
Je dois être vieux jeu, mais on peut faire mieux
Que de divulguer à qui mieux-mieux devant nos yeux
Assoiffés d’images, pris en otages quel que soit notre âge,
Plantés devant de plantureux corsages au savant découpage,
De femmes pulpeuses, heureuses d’être valorisées
Par la valeur de leurs rondeurs comme seul moyen d’exister. …/…

P. Aba

Encre de Chine de Yann Dugain

Encre de Chine de Yann Dugain

Ecoutez : (texte interprété par Hervé)