On ne change pas de figure

…/…

On peut changer de coiffure même de signature,
On ne change pas de figure encore moins de nature.
Pour nous faire oublier les changements de caps et d’idées !
Ils donnent le change pour tout mélanger.
Dix ou vingt ans c’est le passé pas encore l’histoire.
J’ai du mal à croire que les Français aient des trous de mémoire.
Ils ne veulent pas voir les trous noirs
Dans les caisses des partis qui encaissent au noir.
Scandales d’argent par dizaines de caisses au plus haut niveau.
L’État étau se débat sans débats avec ses quadras, c’est pas beau.
Après les dégâts des eaux c’est l’étal des dégâts des "Politi-Rois ",
Qui se battent comme des Roitelets d’autrefois.

…/…

On peut changer de coiffure même de signature,
On ne change pas de figure encore moins de nature.
Les restos du cœur ça ne vient pas du leur, ils nous leurrent
Quand à leur heure le fisc leur fait des malheurs.
Ils veulent le beurre, l’argent du beurre et s’amnistient,
Tous amis pour une fois par des lois qui justifient leurs délits.
Ils pourraient faire don d’un peu de leur or à défaut de leur âme.
A l’époque du don d'organe il émane en filigrane un drame.
Leurs crânes à l’âme noircie nous veut ânes, ils se pavanent,
Nous enrubannent par leurs charmes dans une nouvelle manne.
Ces mégalomanes ricanent et entament un vieux refrain
Malsain : Du pain ! Des jeux ! Comme à l’époque des Romains.

P. Aba

Encre de Chine de Yann Dugain

Encre de Chine de Yann Dugain

Ecoutez : (texte interprété par Natacha et Hervé)