Ca tu vois ça ne changeras pas

…/…

Tous les hommes sur terre ont une mère, pourtant ils se font la guerre,
Le cœur amer ! Tuant la mère du voisin pour un rien ! Choix pervers.
Les États totalitaires cancer de l'amour comme toujours savent y faire !
Pour que père, frère, célibataire, marchent derrière une musique militaire
Avec plaisir ! C'est triste à dire, ils ont reçu par erreur un cerveau.
Une moelle épinière serait presque trop pour ces bourreaux idiots,
Qui seront en sanglots si leurs familles fait partie du lot
Des victimes anonymes des lourdauds d'en face tout aussi nigauds.
Je veux croire en la femme, plus sage est son image de l'âme.
Elle proclame le métissage brise-lames du drame qui se trame,
Brassage des cultures ! Voyages vers les rivages d'un nouvel âge.
Langage avec différents bagages mais tous capables de partage.
Et leurs cœurs de sœur, femme et mère sincères liées à la terre
Libèrent dans le caractère de ses messagères les mystères de l'univers.
ÇA TU VOIS ÇA NE CHANGERA PAS !

Nous sommes tous colocataires sur terre bas-salaires ou milliardaires !
Et si un seul meurt de faim ce malheur accusateur à la fin
Personne pas même la Madone ne pourra empêcher les femmes de disposer
De leur corps ! Enfanter ou avorter, c'est à elles de décider.
ÇA TU VOIS ÇA NE CHANGERA PAS !

P. Aba

Encre de Chine de Yann Dugain

Encre de Chine de Yann Dugain

Ecoutez : (texte interprété par Blanche)